La Loi République Numérique : ce qui change pour les consommateurs

Actualités des Avis clients

21 décembre 2016

La Loi République Numérique, entrée en vigueur le 7 octobre 2016, apporte de nombreux changements dans le monde de la consommation en ligne. Le site Efl.fr ainsi que Les Echos.fr lui ont consacré un article récemment et fournissent de plus amples informations sur les nouveautés apportées par cette loi et ce qu’elle va changer pour les consommateurs. Plus que PRO fait le point et vous livre son point de vue.

Plus de protection pour les consommateurs

Parmi les objectifs de la Loi République Numérique, on y trouve une meilleure protection des consommateurs. Notamment avec les articles 40 et 41, qui stipulent que les fournisseurs d’accès n’auront pas le droit de ralentir la connexion des utilisateurs en fonction du prix de leur abonnement Internet. Un point également sur la portabilité des données, un article qui entrera en vigueur le 25 mai 2018 et qui donne le droit au consommateur de disposer d’un droit de récupération sur ses données, notamment lors du passage d’une plate-forme à l’autre, qu’il s’agisse d’une playlist musicale ou encore de données bancaires. « Ces données devront être fournies dans un format ouvert et aisément réutilisable » (Source : Efl.fr). La nouvelle loi vous permettra ainsi d’emporter toutes vos données avec vous lors d’un changement de fournisseur d’accès.

Les avis en ligne : vers davantage de transparence

Puisque les avis en ligne sont devenus l’une des sources principales d’information des consommateurs, ils sont évidemment visés par cette loi. L’impact grandissant que ces derniers peuvent avoir sur la décision d’achat des internautes n’est plus à démontrer : 41% des acheteurs effectuent régulièrement des achats spontanés après avoir lu de bons avis alors que 74% renoncent même à leurs achats en raison de commentaires négatifs selon le baromètre 2014 du C2C. Certaines entreprises ou marchands n’ont alors pas hésité à publier de faux avis afin de promouvoir leurs produits. Il était donc important qu’une réglementation soit mise en place afin de « garantir une plus grande transparence dans le processus de traitement et de publication des avis » (Source : Les Echos.fr).

Leur importance a depuis longtemps été comprise par le réseau Plus que PRO, qui propose à ses internautes des avis en ligne contrôlés et fiables afin de les aiguiller dans leur recherche de la meilleure entreprise pour leur projet. Grâce à un système de notation certifié ISO, Plus que PRO pratique une totale transparence vis-à-vis des visiteurs. L’objectif de la Loi République Numérique est d’avant tout garantir davantage de transparence sur les critères de classement et de référencement utilisés par les plates-formes ainsi que sur la façon dont les données sont traitées. Les sites proposant des avis en ligne seront désormais tenus de délivrer une information claire sur les conditions de publication et de modération des avis laissés par les internautes. Si ces commentaires ont fait l’objet d’un contrôle, cela devra être précisé aux utilisateurs du site. Les sites devront également indiquer les dates de publication et d’éventuelles mises à jour qui auraient eu lieu. Si un consommateur se voit retirer son commentaire, il devra en être informé et connaître les raisons de cette suppression.

Source : Les Echos.fr et Efl.fr

Actualités des Avis clients

Les actus similaires

Les faux avis clients dans le collimateur : la traque continue
Repérer les faux avis en ligne
Innovation : des avis clients sous forme de messages vocaux
Pourquoi faut-il rester vigilant face aux avis clients sur internet ?
1 800 € ? Un avis qui vaut cher !
Les faux avis publiés sur Google
Les canapés et le scandale des avis clients
Une réforme qui renforce la protection des consommateurs