Quand le rêve d’une vie tourne au cauchemar

Actualités des Avis clients

24 novembre 2020

Pas une semaine ne passe sans qu’un média ne relate le parcours de consommateurs lésés face à des malfaçons ou retards de livraison durant un chantier de construction ou de rénovation. Des situations qui mènent souvent à des drames financiers et psychologiques.
France 2 a récemment dédié la première partie d’Envoyé Spécial à des chantiers de construction ayant tourné à la catastrophe. Plus que PRO revient sur ces pratiques de professionnels malhonnêtes, malheureusement fréquentes, et les moyens de s’en préserver.

cauchemar

3 portraits de consommateurs abusés

Il y a tout d’abord Martine, qui s’est séparée de sa maison suite au décès de son mari et a acheté un appartement neuf sur plan.
Après avoir versé 70 000 euros d’acompte et patienté un an, le chantier, véritable nid à malfaçons, est stoppé. Pour elle, « le nouveau départ s’est transformé en cauchemar ».
En attendant de pouvoir occuper son logement, elle a déjà perdu 7000 euros de loyer. Malheureusement, le versement des indemnités de retard n’était pas inscrit dans le contrat. Et comme une mauvaise nouvelle ne vient jamais seule : elle a découvert que le programme immobilier a été revendu.

Le reportage nous plonge aussi dans le quotidien de Coralie et Stéphane, endettés sur 25 ans pour un prêt de 200 000 euros visant à concrétiser leur rêve : la construction de leur maison.
Un an après la remise des clés, cette dernière est fissurée de toutes parts. La raison ? L’étude de sol n’a pas été réalisée. Celle-ci aurait pu permettre de diagnostiquer la présence d’argile et donc l’obligation de bâtir des fondations plus résistantes. Coût des réparations : 30 000 euros dont ni le constructeur ni l’assureur ne veulent s’acquitter.

Enfin, Pauline et Jean-Charles racontent la construction de leur maison de 120 mètres carrés d’un montant total de 170 000 euros. Pauline résume : « La construction, ce n’est que du stress et de l’angoisse ».
Ils ont dû faire appel à un expert en bâtiment pour constater les malfaçons : des plaques de plâtre souples et de la laine de verre mal appliquée.
Pour ce professionnel du bâtiment, il s’agit d’une « malfaçon typique d’un travail bâclé ». Il explique : « le constructeur va vous vendre la maison au plus cher et va la faire construire au moins cher ».

Pour ces consommateurs démunis, déclencher une action en justice est parfois le seul recours.
Concrètement, ce ne sont pas moins de 30 000 contentieux entre propriétaires et constructeurs qui sont traités par les tribunaux tous les ans.

Prémunir les consommateurs des artisans peu scrupuleux : la raison d’être de Plus que PRO

Vous aussi, vous êtes horrifiés à la lecture de ces témoignages ? Vous faites donc partie des entreprises vertueuses, qui ont à cœur de réaliser un travail de qualité et de satisfaire leurs clients.
C’est ce qui réunit les membres du réseau des Meilleures Entreprises de France : la qualité, la fiabilité de leur savoir-faire et la recommandation client.
Comme elles, faites le choix de la transparence en donnant la parole à vos clients via des avis contrôlés et prouvez en toute objectivité la qualité de vos prestations.

Alors que des milliers de Français entament des travaux chaque année, générant des investissements considérables, Plus que PRO se positionne comme un véritable protecteur des consommateurs. Sur son portail, ces derniers peuvent en effet trouver des prestataires de confiance, proches de chez eux !
Ensemble, développons les belles entreprises et guidons les consommateurs qui sont près de 90 % à consulter les avis clients avant de réaliser un achat de bien ou service.

Actualités des Avis clients

Les actus similaires

Avis clients : 5 bonnes pratiques à adopter par les artisans et TPE
L’importance du web et des avis clients pour choisir un garagiste
La hantise et le marché juteux des faux avis clients
Noter son agence bancaire devient un réflexe pour les Français
Les avis clients deviennent des arguments de référencement !
Quand le rêve d’une vie tourne au cauchemar
L’auteure d’un avis publié sur Google My Business condamnée pour diffamation
5 techniques pour bien analyser ses avis clients