webleads-tracker

Sélectionner une page

Qui dit reprise de l’activité dit digitalisation des entreprises

9 juin 2020
webcd
Qui dit reprise de l’activité dit digitalisation des entreprises

La crise sanitaire que nous avons vécue ces dernières semaines a profondément bouleversé notre économie.
Alexandre Eruimy, CEO de PrestaShop, livre son analyse sur la situation dans un article publié sur le site lopinion.fr.
Selon lui, le phénomène de confinement a mis l’accent sur la nécessité pour les entreprises de maintenir un lien permanent avec les clients tout en optimisant la visibilité de leurs produits et services. Et ce, même au-delà d’un simple cadre physique.
En quelques mots : « La reprise passera par la digitalisation de nos PME et ETI ! ». Décryptage.

entreprise-transformation-digitale

Donner un coup d’accélérateur pour se maintenir dans la course

Depuis plusieurs années, le e-commerce représente une part importante du tissu économique et voit son potentiel de développement exploser. Il est devenu, avec le confinement, un moyen vital pour les sociétés de continuer à faire perdurer leur activité.
Leur importance n’était déjà plus à prouver mais le digital et le e-business vont donc avoir un rôle prépondérant dans la reprise des commerces.
Pour sortir de cette crise, les entreprises (PME et ETI) vont devoir se raccrocher à ces principaux leviers :

  • la digitalisation de leurs process
  • la diversification de leurs canaux de vente
  • une meilleure communication avec leurs clients
  • se former pour faire évoluer la société et mettre en place des outils

Qu’il s’agisse de l’organisation du télétravail, de la gestion des factures et des paiements ou du manque de visibilité sur les commandes, il paraît évident de souligner des process internes encore trop peu digitalisés au sein des entreprises françaises.
La transformation digitale est en effet un enjeu majeur de compétitivité pour ces PME et ETI. Cela demande donc un travail aux dirigeants pour la bonne mise en place d’outils numériques performants (notamment dans la gestion des tâches administratives ou de la communication).

S’adapter pour mieux rebondir

Durant cette crise, de nombreux Français ont vu leurs habitudes de consommation évoluer et beaucoup de commerces ont vu leurs portes se fermer à l’arrivée du confinement. Cependant, pour continuer à vendre leurs produits tout en limitant les pertes, les artisans se sont tournés vers la diversification de leurs canaux de vente. Ainsi, ils sont beaucoup à avoir créé leur boutique en ligne ou à proposer leurs produits sur une marketplace (une plateforme web favorisant la mise en relation entre vendeurs et acheteurs).
Ces mesures démontrent une fois de plus que le digital permet de décupler ses ventes et représentera un relai de croissance toujours plus indispensable pour les commerces physiques et les entreprises. Renforcer leur présence sur le web permettra aux PME et ETI de fidéliser leurs clients et d’en acquérir des nouveaux. En misant sur un bon référencement et une stratégie webmarketing ciblée, l’enseigne met toutes les chances de son côté pour mieux faire connaître ses produits (ou services).

« Avec la digitalisation à la fois des process et des ventes, les PME/ETI ont à leur portée de nouveaux leviers de développement qui ne doivent pas être uniquement vus comme des postes de coûts mais comme de nouveaux actifs, source de valorisation et de capacité de résistance en cas de nouvelle crise. » – Alexandre Eruimy

Assurer un lien permanent avec ses clients et optimiser sa visibilité en dehors du cadre physique sont également deux aspects sur lesquels les entreprises ne pourront plus faire l’impasse et qui vont de pair avec la digitalisation des structures.

À noter : les PME et ETI se livrent une guerre sans merci sur le terrain de l’international. Les enseignes qui possèdent un site multilingue exportent cinq fois plus que la moyenne française. De plus, les plateformes e-commerce lèvent certaines contraintes et permettent aux entreprises de réussir à l’international, tout en maîtrisant les investissements.

En résumé, même si nous avons constaté que le confinement a accéléré la digitalisation des entreprises, de nombreux dirigeants sont encore freinés dans leur volonté de faire évoluer le modèle. Cela s’explique en partie par le manque de ressources qualifiées en interne. La formation digitale des collaborateurs est un investissement précieux qui permettra d’activer la mise en œuvre d’outils numériques.

Vous avez besoin d’un coup de pouce pour faire valoir votre amour du travail bien fait ?

… Les outils Plus que PRO vous amènent vers une transformation digitale réussie et impactante !

En plus de proposer à ses entreprises membres un site internet bien référencé, le réseau Plus que PRO a décidé d’aller plus loin dans son soutien en les aidant à continuer à vendre leurs produits et services via une boutique en ligne, accessible gratuitement.

Mais qu’est-ce que Plus que PRO ?

Une solution unique dans l’univers des avis clients ! Le réseau rassemble les Meilleures Entreprises de France et propose une méthode qui a d’ores et déjà fait ses preuves… Les adhérents bénéficient d’outils numériques et d’un suivi personnalisé par un coach. Le véritable plus : le contrôle des avis clients et leur publication sur le site internet de l’entreprise. Plus que PRO vous assure une communication transparente pour booster vos affaires !
Une gestion optimisée de votre e-réputation, une augmentation du taux de signature des devis et une meilleure visibilité de votre savoir-faire… Des garanties Plus que PRO pour une juste mise en valeur de votre entreprise !

En savoir plus sur Plus que PRO : www.rejoindre-plus-que-pro.fr

Lire l’article publié sur le site de l’Opinion : https://www.lopinion.fr/edition/economie/reprise-passera-digitalisation-nos-pme-eti-alexandre-eruimy-217046