webleads-tracker

France Bleu Alsace : Grégory Regouby s’attaque aux frais bancaires en défendant les banques en ligne

21 février 2018
webcd
France Bleu Alsace : Grégory Regouby s’attaque aux frais bancaires en défendant les banques en ligne

Grégory Regouby, co-dirigeant de Plus que PRO, a une nouvelle fois participé à l’émission « Les Experts » de France Bleu Alsace. Le 6 novembre dernier, alors que Nadine Dehaye s’intéressait aux arnaques aux frais bancaires, elle a demandé au président du Groupe Sereliance d’intervenir en tant qu’expert des sujets de consommation et des pratiques bancaires.

Ce sujet fait écho au thème de l’émission C dans l’Air du 4 novembre 2017 diffusée sur France 5 et aux résultats d’une enquête accablante récemment publiée par le magasine 60 millions de consommateurs. La seule solution évoquée par ces deux médias pour échapper à l’éternel couperet des frais bancaires est d’opter pour les services d’une banque en ligne.

Les banques en ligne, un risque limité

Une solution dont les rouages sont passés au crible par Grégory Regouby. « Le risque [avec une banque en ligne] n’est pas si important que ça. C’est une nouvelle démonstration que le monde change, que les professions s’uberisent, que les méthodologies de consommation changent » même si « les principales banques en ligne sont des filiales des banques traditionnelles ».

Ce sont les services digitaux proposés par ces banques qui font aujourd’hui la différence avec leurs « grandes-sœurs ». De plus, les inconvénients qu’on leur opposait au moment de leur apparition se règlent un par un. « Leur principal défaut a été corrigé puisque dans certaines filiales, il est maintenant possible de déposer de l’argent liquide ».

Grégory Regouby est formel : « aujourd’hui les frais sont bien moins importants avec une banque en ligne qu’avec une banque traditionnelle et les placements de bien meilleure qualité ».

Les neo banks, une révolution ?

Par ailleurs, un vent nouveau souffle sur le milieu bancaire français. En effet, Nadine Dehaye a évoqué dans son émission l’actualité récente de l’opérateur Orange qui a lancé le 2 novembre sa neo bank.

La Orange Bank propose à ses clients toute une gamme de services digitaux qui allient « gratuité, efficacité, paiements mobiles, innovations ou encore un conseiller virtuel disponible 24H/24 ». Une banque dont les offres sont disponibles uniquement sur appli mobile.

Ces neo-banks présentent-elles un risque ? C’est la question posée par la journaliste à Grégory Regouby. Et bien selon lui, pas plus qu’une autre. Il s’agit simplement de la suite logique de l’évolution du comportement des clients des banques qui, pour beaucoup, consultent déjà leur compte bancaire ou effectuent des virements en ligne.

Le conseil de l’expert : toujours consulter les avis clients en ligne

« Anticipez, renseignez-vous, consultez les avis clients… » S’il n’y avait qu’une seule chose à retenir à la fin de l’émission, ce serait sans doute l’ultime conseil aux consommateurs formulé par Grégory Regouby. « C’est en renouvelant l’annonce qu’on obtient un succès. Pensez à regarder les avis clients (…) oubliez les promesses ».