webleads-tracker

France Bleu Alsace : Grégory Regouby conseille des consommateurs « abusés »

27 novembre 2017
webcd
France Bleu Alsace : Grégory Regouby conseille des consommateurs « abusés »

Grégory Regouby , président du Groupe Sereliance et co-fondateur du réseau Plus que PRO, est devenu en seulement quelques émissions, « le » spécialiste « Consommation » de l’émission de Nadine Dehaye « Les Experts » sur France Bleu Alsace. Après avoir distillé ses conseils pour bien choisir son expert-comptable la semaine dernière, lundi 20 novembre il a une nouvelle fois apporté son éclairage aux auditeurs-consommateurs pour les protéger des abus de professionnels peu scrupuleux.

Facture trop élevée, résultats décevants, quels sont les conseils pratiques que l’on peut donner aux consommateurs pour se protéger des arnaques dans le cadre d’un dépannage à domicile ? Tel était le thème de la dernière édition des « Experts » de France Bleu Alsace.

Le premier auditeur à exposer sa situation se prénomme Jean et vit à Haguenau. Son problème ? Il a fait installer une porte blindée à verrou débrayable (ouvrable même si une autre clé se trouve de l’autre côté de la serrure), il y a 1 mois. Mardi dernier, Jean explique qu’il a « quitté précipitamment » son domicile en « laissant ses clés à l’intérieur ». Il a eu la surprise de constater que sa porte n’était finalement pas équipée d’un tel verrou. Il a donc contacté l’entrepreneur qui lui a posé sa nouvelle porte. Celui-ci aurait déclaré qu’« il n’interviendrait pas ». Afin d’accéder à son domicile, Jean a du faire appel aux services d’un serrurier qui lui ont coûtés 150 €. Depuis, « je leur ai demandé la mise en conformité et le remboursement des frais de serrurier ». Pour le moment son installateur n’a pas donné suite.

« Une entreprise recommandée par un syndic n’a pas valeur de savoir-faire »

Grégory Regouby président du Groupe Sereliance (dont fait partie la société spécialisée dans les coffres forts et les portes blindées Birgel Schmitt) apparaît comme la personne la mieux placée pour aiguiller Jean sur la marche à suivre.

Première question : « comment avez-vous choisi l’entreprise qui vous a installé votre porte ? » Réponse. « J’ai demandé à mon syndic qui m’a conseillé 3 noms (…) j’ai regardé sur internet et j’ai finalement choisi un professionnel de Haguenau. Tout s’est très bien passé, jusqu’à mardi dernier ».

Les conseils de l’expert 

– « envoyez un courrier recommandé avec mise en demeure de mettre votre cylindre débrayable en conformité avec le bon de commande. Normalement le professionnel n’a aucun intérêt à s’entêter ». (…) A l’avenir, faites attention à l’e-réputation des entreprises que vous choisirez en consultant leurs avis clients en ligne. « Le simple fait qu’une entreprise soit recommandée par un syndic n’a pas valeur de savoir-faire ».

– Pour le remboursement des 150 €, Grégory Regouby conseille de « négocier un geste, une clef supplémentaire par exemple ».

Toujours s’assurer que l’entreprise que l’on a choisie est à jour avec ses cotisations d’assurance décennale

Un autre auditeur, Hubert de Pfaffenheim, a quant à lui fait appel, il y a 4 ans, à des professionnels pour l’installation d’un chauffage aux plaquettes de bois et solaire. A ce jour, il a rencontré « de nombreux problèmes d’étanchéité». Il a tenté à plusieurs reprises de joindre l’entrepreneur par téléphone et courrier recommandé, sans réel succès.

Les conseils de l’expert 

Vous pouvez demander à bénéficier de l’assurance décennale. En être détenteur est une obligation légale pour les professionnels de l’étanchéité car elle ne dépend pas de la qualité du produit mais du savoir-faire de l’artisan.

Il faut toujours demander l’attestation de la garantie décennale du professionnel avant de recourir à ses services. Vous pouvez même aller plus loin en réclamant la quittance du paiement car si l’entreprise ne s’est pas acquittée de ses cotisations, l’assurance décennale ne couvrira aucun frais.

Pour le cas d’Hubert, Grégory Regouby lui conseille directement d’intégrer cette demande à un courrier recommandé de mise en demeure avec des photos si possible.

Après s’être intéressé, lundi, aux méthodes de SAV de certains entrepreneurs peu scrupuleux ou après s’être attaqué le 8 novembre dernier aux frais bancaires en défendant les banques en ligne, Grégory Regouby retrouvera prochainement le chemin du studio strasbourgeois de France Bleu Alsace.