webleads-tracker

Comment détecter les faux avis et conseils publiés en ligne ?

27 mars 2017
webcd
Comment détecter les faux avis et conseils publiés en ligne ?

Nous le savons bien maintenant, il faut faire attention à ce que l’on peut lire sur le net. Il est important de différencier le vrai du faux parmi ce flot incessant d’informations publiées. Mais certains acteurs, avides de faire fructifier leur chiffre d’affaires, sont prêts à manipuler le consommateur. Publication de faux témoignages et avis clients ou encore achat d’articles sponsorisés sur des sites tiers, autant de méthodes pour induire le consommateur en erreur. Plus que PRO se base sur l’article de testavis.fr pour éviter ces écueils.

logo testavis.fr

Des pratiques frauduleuses diverses et variées

Les enseignes ont pris conscience de l’impact des avis clients sur les consommateurs et elles en jouent. Ainsi, sur des plates-formes de partage d’avis se trouvent parfois des commentaire un peu trop positifs, probablement rédigés par la marque elle-même. Il s’agit notamment parfois d’un nouveau membre qui poste son premier avis. Ce type de publication est facilement identifiable, il faut donc s’en méfier. Car nombreuses sont les marques qui font leur propre publicité sur des plates-formes de partage, en se faisant passer pour des consommateurs ayant utilisé le service ou le produit en question.

Il est facile de faire son auto-promotion, mais il est également facile de discréditer son concurrent derrière un écran. Ainsi certains professionnels écrivent des commentaires négatifs factices sur des enseignes concurrentes, des faux témoignages qui coûtent chers à l’e-réputation d’une marque…

Par ailleurs, certaines marques créent des sites internet de conseils sur des domaines très précis et les articles présents sur le site renvoient tous vers un même produit ou service, de la marque en question.

Une autre pratique répandue sur le web consiste en la valorisation factice de produits pour diriger ensuite l’internaute vers de sites affiliés. Certains sites vont ainsi vanter les mérites d’un produit ou d’un service et incitent le lecteur à cliquer sur un lien. Si l’internaute achète le produit, le site qui a dirigé le lecteur vers le site marchand perçoit une commission.

Ces sites n’ont pas d’expertise particulière dans le domaine concerné, ils sont uniquement créés pour réaliser de l’affiliation et rediriger les internautes vers un site spécifique. Le terme même d’affiliation renvoie à un concept marketing, permettant à un site web annonceur (affilieur) de promouvoir ses produits ou ses services en proposant une rémunération à d’autres sites éditeurs (affiliés), en échange d’un apport de ventes, d’inscriptions ou de trafic. Une technique dont il faut se méfier car il n’est pas toujours question d’objectivité !

Les sites qui ont pour nom de domaine la référence d’un produit comme meilleuraspirateur.fr sont également à éviter.

Pour résumer, comme l’indique l’auteur de l’article de testavis.fr : « fiez vous plutôt à des sites qui vous fournissent la preuve concrète de leurs tests et essais ».

Plus que PRO, la robustesse du vrai

Pour bénéficier d’informations contrôlées et objectives, il est donc préférable de se fier à des sites qui prouvent l’authenticité des commentaires et avis clients, comme c’est le cas de Plus que PRO.

Le réseau Plus que PRO propose une méthode de diffusion d’avis clients contrôlés unique en Europe, accréditée Afaq et certifiée ISO 20252 (tiers de confiance reconnu). Il n’y a pas de faux avis !

Plus que PRO rassemble plus de 3 000 entreprises dans les métiers de l’habitat, du bâtiment et de la prestation de services. Des entreprises méritantes évaluées par leurs clients pour guider les consommateurs vers des entreprises de confiance, en toute objectivité.

Source  : www.testavis.fr